Anténor Firmin : De l’égalité des races humaines

Au courant littéraire esclavagiste du 18è siècle, succéda celui raciste du 19è. En réponse, les esclaves firent Haïti et leurs théoriciens défendirent par les livres la race noire. C'est dans cette continuité que trois hommes haïtiens se sont levés pour combattre les thèses racistes en cours : Hannibal Price, Louis-Joseph Janvier, Anténor Firmin. Ce dernier s'en prendra en 1885 au champion toutes catégories du racisme, Arthur de Gobineau, et à son Essai sur l'inégalité des races humaines (1855), dans ce livre au titre visionnaire : De l'égalité des races humaines, un incontournable des 100 classiques de la bibliothèque bicentenaire haïtienne. [...] De l'égalité des races humaines appartient au grand mouvement des idées anthropologiques, sociologiques, philosophiques, historiques, littéraires et morales de la fin du 19è siècle et restera actuelle tant que le racisme ne sera pas éradiqué de nos sociétés. [...] [éd. Mémoire d'Encrier, 2005]

L’Ancien et le Nouveau. La production du savoir dans l’Afrique d’aujourd’hui

Comment s'articulent en Afrique, dans le domaine du savoir et du savoir-faire, l'ancien et le nouveau ? que savions-nous hier, et que savons-nous aujourd'hui ? Quelle était hier, quelle est aujourd'hui la part du mythe dans ce que nous croyons savoir ? Et comment définir, dans chaque cas, le noyau dur des connaissances solides et universellement valables ? Quels droits et quels devoirs nous reconnaissons-nous en tant qu'êtres humains, en tant que femmes, en tant qu'enfants, en tant que peuples ou nations, et quelle conscience avons-nous aujourd'hui de ces droits et devoirs ? Quel est l'impact de ce qu'on appelle aujourd'hui la mondialisation sur l'évolution du savoir, du savoir-faire, et de cette conscience des droits et devoirs ? A ces questions, et à d'autres qui y sont liées, le présent ouvrage apporte quelques éléments de réponse. C'est le résultat d'un colloque tenu à Cotonou en octobre 2006 sur le thème : "Savoirs traditionnels et science moderne." Il est dédié à la mémoire de Georg Elwert, africaniste allemand disparu en 2005, dont les travaux sur le Bénin, l'Afrique et le Tiers-Monde restent une source d'inspiration pour beaucoup. [éd. Centre Africain des Hautes Etudes, 2009, Porto Novo]

Kwame Nkrumah : L’Afrique doit s’unir

Kwame Nkrumah, ancien président de la République du Ghana, mort en 1972, expose dans cet ouvrage les problèmes qui se posent encore aujourd'hui à l'Afrique indépendante. Dans ce livre, il dresse un bilan du passé et propose des plans d'avenir pour l'édification et le développement d'une Afrique moderne, capable de jouer pleinement son rôle dans le concert des nations. Kwame Nkrumah n'a cessé de lancer des appels à l'unité africaine. On verra dans ces pages l'importance qu'il attachait à une telle unification, seule voie permettant, selon lui, d'assurer un véritable développement de l'Afrique, dans l'intérêt de tous les peuples qui la composent. [Col. "Le Panafricanisme", éd. Présence Africaine, mai 2009, 9€]

Présentation du blog

logo-blogCette page a pour but de présenter le projet du blog Afrocentricité,  et de lancer un appel à contributions d’articles ou autres prestations.

Le principal objet de ce blog consiste à exposer le plus précisément possible l’idéologie de l’afrocentricité, en mobilisant essentiellement les ouvrages de référence de ce courant de pensée.

L’on voudrait mettre en exergue aussi bien sa fécondité heuristique, sa créativité culturelle, que son potentiel d’innovation politique et sociale majeure.

Nous nous proposons également d’informer sur les initiatives concrètes d’inspiration afrocentrique qui sont prises dans le monde, afin de montrer (au public francophone en particulier) toute l’effervescence créative suscitée par l’afrocentricité depuis des décennies, notamment au sein de la diaspora africaine de déportation ; et depuis peu au sein de la diaspora africaine d’émigration.

Par ailleurs, nous souhaitons encourager diverses initiatives de rapprochement direct entre les Africains de l’Afrique et les  diasporas africaines, tant  de déportation que d’émigration. Initiatives aussi bien économiques, politiques, scientifiques, que solidaires ou culturelles.


Pr. Asante Kete Molefi

Pr. Asante Kete Molefi

Afrocentricité

Le concept de l’afrocentricité a été promu au début des années 1980 par le professeur Asante Kete Molefi qui a crée la chair d’African Studies de la Temple University, aux Etats-Unis. Selon Ama Mazama, qui enseigne à  Temple University, l’afrocentricité se caractérise par :

Dr. Ama Mazama

Dr. Ama Mazama

[...]  le rôle crucial attribué à l’expérience historique, sociale et culturelle africaine prise de façon systématique et consciente comme ultime point de référence. Cela a deux conséquences immédiates. La première est que l’Afrique est autoréférentielle. [...] La deuxième conséquence est que l’expérience africaine n’a pas besoin d’être légitimée et validée de l’extérieur, et sûrement pas par l’Occident.

Ainsi, l’afrocentricité exprime une quête d’autonomie épistémique radicale de certains Africains (de la Diaspora et du Continent-Mère), en vue de se fonder en soi, pour soi et à l’égard de toutes autres écoles de pensée. Plus qu’une quête, c’est aussi une praxis aux conséquences quotidiennes de plus en plus répandues, variées et dynamiques ; lesquelles sont perceptibles dans des initiatives solidaires, esthétiques, artistiques, littéraires, politiques et économiques inaugurées dans toutes les régions du monde abritant des Africains.

afrocentricmanifesto1encyclopia-of-african-religion

Contributions & articles

Nous sollicitons vivement tous ceux qui auraient des choses à dire en ce qui concerne l’afrocentricité, qui ont des informations ou connaissances fiables à partager sur ce sujet, afin de constituer un espace d’échanges d’idées et de mise en commun de ressources pouvant déboucher sur la  réalisation collective de desseins afrocentriques. A terme, une bourse de projets de cet ordre sera ouverte pour mobiliser différents moyens destinés à la promotion de l’afrocentricité dans ses multiples aspects, en Afrique et partout ailleurs.