A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Nations nègres et culture : synoptique d’un paradigme

Cheikh Anta Diop, Nations nègres et culture

Cheikh Anta Diop, Nations nègres et culture

Mais n’allons pas trop vite. Il vaut la peine de suivre quelques-uns de ces messieurs.

Je ne m’étendrai pas sur le cas des historiens, ni celui des historiens de la colonisation, ni celui des égyptologues, le cas des premiers étant trop évident, dans le cas des seconds, le mécanisme de leur mystification ayant été définitivement démonté par Cheikh Anta Diop, dans son livre : Nations Nègres et Culture – le plus audacieux qu’un Nègre ait jusqu’ici écrit et qui comptera, à n’en pas douter, dans le réveil de l’Afrique[i]

Continue reading Nations nègres et culture : synoptique d’un paradigme

Eboundit Pierre, itinéraire d’un lycéen militant du M22

Eboundit Pierre en 1975

Eboundit Pierre en 1975

L’année 2013 marque le quarantième anniversaire du démantèlement du réseau d’activistes congolais dénommé « Mouvement du 22 février » ; soit le M22. Aujourd’hui pharmacien exerçant en France, et Président de la Ligue Panafricaine UMOJA, Pierre Eboundit était alors lycéen à Brazzaville ; membre actif du M22. Il retrace son itinéraire de jeune militant, dans un poignant livre-entretien publié en 2009[1] et dont nous proposons ici une note de lecture. Continue reading Eboundit Pierre, itinéraire d’un lycéen militant du M22

La fidélité d’Aimé Césaire à l’Afrique, enjeux et perspectives

cesaire-souriant

Le 26 juin 2013, Aimé Césaire aurait eu cent (100) ans, puisqu’il est né à Basse-Pointe (Madinina) le 26 juin 1913. « Nègre je suis, et Nègre je resterai » : assurément, la fidélité indéfectible de Césaire à l’Afrique donne beaucoup à réfléchir. Entre autres, elle pose la question de savoir si l’Afrique a été, à son tour, fidèle à Césaire. En d’autres termes, pourquoi l’Afrique serait-elle, devrait-elle être, fidèle à Césaire ? En quoi consisterait une fidélité de l’Afrique à Césaire ?

Plus que d’y répondre, mon propos vise surtout à formuler précisément ces questions ; à les poser fermement, comme étant des questions inexpugnables pour nous autres Continentaux, a fortiori panafricanistes. Cependant, j’esquisserai quelques éléments de réponse, notamment en ce qui concerne la nécessité stratégique majeure d’une reconnexion de l’Afrique à soi-même, à travers un renforcement des relations protéiformes entre le Continent-Mère et la Diaspora africaine, dont Aimé Césaire est l’une des plus emblématiques figures. Continue reading La fidélité d’Aimé Césaire à l’Afrique, enjeux et perspectives

Les Guerres de la VOC contre le « Royaume de Commany »

willem-bosman1Willem Bosman (appelé aussi Guillaume Bosman) est né à Utrecht en 1672. Il fut employé par la Verenigde Oost-Indische Compagnie (la VOC), et séjourna en Afrique – sur la « Côte de l’Or » – durant treize (13) années ; probablement de 1689 à 1702. Il y occupa diverses fonctions dont les plus hautes, puisque Bosman fut, selon ses propres mots,  « Conseiller et Premier Marchand dans le Château de Saint Georges d’Elmina et Sous-Commandeur de la Côte ». En tout cas, c’est en cette qualité qu’il présente son récit intitulé « Voyage de Guinée », dont la troisième lettre décrit la série de guerres fomentées en Afrique par la première multinationale capitaliste, qui était alors le plus gros armateur négrier du monde.

On rapporte ci-après les funestes épisodes de ces guerres de la VOC pour le pillage de l’Afrique ; lesquelles ont fourni le modèle-type des relations mafieuses, prédatrices, entretenues sur le Continent-Mère jusqu’à nos jours par les multinationales esclavagistes-impérialistes. Cet épisode historique indéniablement documenté, d’une multinationale européenne négrière régnant par les pires méthodes criminelles sur les côtes atlantiques africaines pendant plus d’un siècle, bat en brèche – s’il en était encore besoin – la cynique calomnie négrophobe promue par Olivier Pétré-Grenouilleau ; lorsque ce dernier prétend doctement que les Africains furent « les maîtres des jeux de l’échange tout le temps que la traite négrière dura. » (O P-G, 2004, pp.74-77)

Continue reading Les Guerres de la VOC contre le « Royaume de Commany »

Yovodah et Panafricanisme : Résister pour survivre, s’unir pour renaître

couvyovodahL’objet principal de cet ouvrage consiste dans l’analyse des relations structurelles pouvant exister entre : Yovodah, Résister, Panafricanisme et Renaître. A partir de ces quatre éléments structurants, il s’agit de construire une grille autonome de connaissance de notre propre histoire contemporaine ; d’en tirer toutes conséquences stratégiques utiles à l’efficacité de l’action panafricaniste.

Mais, avant d’aborder cet objet crucial, il a fallu déblayer le terrain de l’analyse, afin d’en éliminer certaines sources insidieuses du bruit idéologique eurocentriste qui encombre le chemin intellectuel d’une appréhension Juste et Vraie de notre propre histoire ; celle de nos Ancêtres, celle du Peuple Noir. Continue reading Yovodah et Panafricanisme : Résister pour survivre, s’unir pour renaître

Levi-Strauss : un canular nommé “mentalité primitive” !

Parmi les innombrables racistes qui se prennent pour d’éminents savants, le cas de Claude Levi-Strauss est particulièrement croustillant. Les bavardages abscons de cet imposteur ont été très largement démasqués par de nombreux chercheurs ; mais cela n’a eu aucun effet sur l’aura d’une oeuvre aride, pédante, mystificatrice. Tant pis, la fortune médiatique occidentale du racisme pseudo-scientifique n’est pas une raison pour ne pas tenir un canular pour ce qu’il ne laisse pas d’être. Ci-après une énième preuve de la vacuité abyssale de l’oeuvre de Levi-Strauss :

Continue reading Levi-Strauss : un canular nommé “mentalité primitive” !

Les Fantômes du roi Léopold II

fantomes-de-leopoldDans toute l’histoire des temps modernes, hormis le naturel de l’Amérique qui fut carrément exterminé sur la plus grande étendue de ce continent, et hormis le Juif jusqu’à la fin de la Seconde guerre mondiale et la création de l’Etat d’Israel, qui lui sert, aujourd’hui, ou d’asile ou d’assurance, aucun être n’a été en butte à autant d’obstacles de toutes sortes posés tout exprès afin de l’empêcher de se réaliser pleinement en tant qu’homme, si ce n’est le Noir!

Marcel Amondji[1]

Continue reading Les Fantômes du roi Léopold II

Yovodah et Panafricanisme, de la Résistance vers la Renaissance

couvyovodah

Le dernier ouvrage que j’ai publié aux éditions ANIBWE rappelle quelques vérités essentielles sur le Yovodah, qui sont trop souvent obviées par les idéologues eurocentristes et leurs épigones françafricanistes. Mais au delà, la préoccupation majeure de cet essai consiste à rechercher comment partir d’une situation socio-politique de Résistance au Yovodah pour acquérir concrètement les conditions effectives d’une Renaissance civilisationnelle. Continue reading Yovodah et Panafricanisme, de la Résistance vers la Renaissance

Massavana, du Meermin à Robben Island

Schémas du Meermin, négrier de la VOCOn connait suffisamment l’histoire épique de Nelson Mandela, le plus célèbre des prisonniers de Robben Island ; illustre membre du centenaire parti politique panafricaniste de l’African National Congres (ANC) crée en 1912. Celle de Massavana, un héroïque résistant au Yovodah, qui  a également séjourné à Robbeneiland près de deux cents (200) ans avant Madiba, mérite assurément d’être tout autant connue et enseignée aux Panafricains. Continue reading Massavana, du Meermin à Robben Island

Cosmo-graphies soudaniennes de Youssouf Tata Cissé

La notion de personne en Afrique NoireDans sa magistrale contribution au colloque international du CNRS 1971 sur « La notion de personne en Afrique Noire[1] », Youssouf Tata Cissé a livré quelques clefs de compréhension des « Signes graphiques, représentations, concepts et tests relatifs à la personne chez les Malinké et les Bambara du Mali[2] ». Un travail exceptionnellement riche d’enseignements, dont on peut regretter vivement que, 40 ans après sa publication, il demeure encore presqu’entièrement inconnu des milliers d’étudiants nègres des universités françafricaines du « Pré-Carré » ; ces dernières étant occupées à les rendre toujours plus étrangers à une connaissance ancestrale de soi en tant qu’Africains. Que d’usines à fabriquer des générations d’élites aliénées ! Continue reading Cosmo-graphies soudaniennes de Youssouf Tata Cissé